Festival des 5 Continents
Du 21 au 24 juin 2018
Place du Manoir, Martigny
MENU
 

Ven. 22 juin 2018 | 20h30

Grande Scène Festival

Entrée libre.

Tammorra  (Sicile, Italie)

Le groupe Tammorra se constitue en 1992 en vue de diffuser les valeurs et les traditions populaires d’Italie du Sud. Au fil des ans, la production de Tammorra évolue de manière originale grâce aux diverses pratiques musicales des membres du groupe : les éléments stylistiques traditionnels sont entachés et mélangés à d’autres genres musicaux. Cette recherche contribue à créer un caractère et un son personnels et permet de réinterpréter, avec une nouvelle force expressive, les rythmes, les mélodies et les danses de Sicile, d’Italie du Sud et des pays de la Méditerranée. Pour Tammorra la musique est l’expression de l’âme d’un peuple, une manière de s’approprier l’amour, la vie, la mort, la joie; un langage sonore transculturel qui puise dans la diversité, se mélange, se transforme et qui, par vocation, unit et rapproche les cultures.

 

Bien qu’étant encore ancré dans la tradition, le groupe présente aujourd’hui ses propres compositions. Les chansons parlent d’amour, de rébellion, d’engagement social, d’espoir, de rêve et de magie. Grâce à la richesse du dialecte sicilien – langue imprégnée de métaphores – les textes deviennent source de communication plutôt qu’obstacle linguistique.

 

Les arrangements originaux de Tammorra proviennent d’un large et riche éventail sonore – fruit des différents instruments à percussions, à cordes et à vents –, de l’utilisation polyphonique des voix et des performances captivantes lors des concerts. Le groupe a joué dans les festivals, théâtres et clubs les plus prestigieux d’Italie, Allemagne, Suisse, Autriche, Slovénie, Portugal, Espagne, Malaisie. Il a remporté le prix Folkherbest (Allemagne), en tant que meilleur groupe de musique du monde en 2000, et a réalisé trois CD : « Ballu Tunnu », « Sali » (Biber Records) et « Anthology 1995-2017 » (Buda Musique).

 

Nicolo’ Terrasi : guitare acoustique et électrique
Vittorio Catalano : flûte, ciaramella, saxophone soprano, instruments traditionnels à vent et chant
Salvatore Meccio : chant, chitarra battente, tammorre et bouzouki
Luca Lo Bianco : basse acoustique et électrique et chant
Massimo Laguardia : chant, percussion, tammorre, tamburelli, djembè, darbuka et cajon